Comment parler du suicide dans les médias ?

Dans le cas de décès par suicide, nous cherchons tous à comprendre ce qui a poussé une personne à vouloir mettre fin à ses jours. Les facteurs influençant le passage à l’acte sont nombreux. Il est donc peu judicieux de pointer un seul élément pour expliquer un suicide ou une tentative de suicide. Il s’agit d’un phénomène complexe qu’il ne faut pas banaliser ni rendre sensationnel en textes et en images.
Communiquer à propos du suicide est indispensable pour lever les nombreux tabous et non-dits présents dans notre société. L’utilisation adéquate des médias est un outil de choix pour la prévention du suicide en Région wallonne. Les études révèlent une méconnaissance des structures de soutien existantes. Il est donc important de rappeler les différentes modalités de contact lorsque que l’on médiatise un suicide ou une tentative de suicide, car insister sur des facteurs de protection ainsi que les structures d’aide disponibles permet de transmettre un message d’espoir à ceux qui en ont besoin.

Pour en savoir plus, découvrez :

 

Quelles structures référencer dans les articles ?

Nous recommandons aux médias de rendre visible le numéro de téléphone du Centre de prévention du suicide et d’accompagnement de l’asbl Un pass dans l’impasse : 081/777.150. Ce numéro est accessible, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h, aux personnes suicidaires et à leurs proches. Il permet de prendre rendez-vous avec un psychologue de l’asbl.
Si votre article concerne des indépendants en détresse, renseignez la ligne d’écoute gratuite du Dispositif de soutien psychologique pour les indépendants en détresse d’Un pass dans l’impasse : 0800/300.25. Elle est spécifiquement destinée à ces travailleurs, est accessible du lundi au vendredi de 8h30 à 17h et permet de bénéficier jusqu’à 8 séances de soins psychologiques entièrement gratuites chez un psychologue conventionné avec notre asbl.
Vous pouvez aussi renseigner le numéro d’une ligne d’écoute accessible gratuitement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 comme le Télé-Accueil (107) ou le Centre de Prévention du Suicide de Bruxelles (0800/32.123).

 

Le suicide en Belgique ?

Le Centre de référence de prévention du suicide de l’asbl Un pass dans l’impasse dispose d’une base de données qui est en permanence mise à jour. Les dernières données pour l’année 2018 viennent d’être publiées. En 2018, il y a eu 1.782 décès par suicide en Belgique. C’est 59 de plus qu’en 2017. Un acte davantage posé par les hommes (1.277) que les femmes (505). En Wallonie, 686 suicides ont été recensés en 2018 contre 612 l’année d’avant. 482 concernaient des hommes et 204 des femmes. Le suicide est la première cause de décès chez les 15-24 ans. En 2018, c’est également le cas pour la catégorie d’âge des 25-44 ans !

Les communiqués de presse